Pas nés pour un p'tit pain

by Rod le Stod

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Gâtez-vous du Rod le Stod!!!

      $10 CAD  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.
02:49
6.
03:38
7.
8.
9.
10.
11.
12.

credits

released April 22, 2014

Réalisation, arrangements et mixage: Francis Collard
Collaboration à la réalisation, arrangements et mixage: Rod le Stod
Matriçage: Guy Hébert / Studio Karisma
Design graphique: Les Éclaireurs
Photographe: François Brunelle
Producteur exécutif: Rod le Stod

Collaborateurs

Yann Perreau (composition 1 et 7)
Geoffroy Sauvé (composition 7)
François Chauvette (Batterie 1 et 7)
Olivier St-Pierre (Guitare 7)
DJ Horg (scratch 1)
Guy Tourville (arrangement et mix 7)
Sarah Bourdon (Voix 7)
Guillaume Caillé (Voix 8)

tags

license

all rights reserved

about

Rod le Stod Montréal, Québec

Rod le Stod est l'un de ces artistes qui a rapidement su faire sa marque. En 2012, il remportait le Festival international de la chanson de Granby (FICG).
Depuis, il poursuit sa progression artistique et professionnelle avec des apparations au Show du Refuge à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts, au Festival d'été de Québec, à l'émission Belle et Bum et bien plus.
... more

contact / help

Contact Rod le Stod

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Track Name: C'est qui l'gars?
Au début quand j’ai commencé tout était tranquille
Solo dans mon studio j’tais l’gars l’plus fucké en ville
Personne pour me juger, personne pour péter ma balloune
Incapable d’aller m’coucher tant que j’avais pas fini ma toune
En tout, j’ai dû enregistrer deux cents tracks
Mais je l’avoue, là-dessus la plupart sont wacks
J’ai aussi gossé sur un piano pour composer une couple de beats
Je sais même pas pourquoi j’vous l’dis sont tout’ pourris
Mais j’ai continué, j’ai laissé les autres potiner
Comme une morve en hiver la victoire me pend au bout du nez
J’ai un rêve fou, moi j’veux vivre de ma musique
Faire pleins d’tounes, des gros shows pis m’amuser
J’ai un bac en Sciences Po pis une maîtrise en gestion
Mais faire du 9 à 5 toute ma vie, pas question!
J’ai pas écouté Koriass pis j’ai lâché ma job
Ça prend un minimum d’audace pour faire un album

(Refrain)
C’est qui qui t’en donne toujours pour ton argent
C’est qui qui fait son shit solo sans agent
C’est qui qui est 24 heures dans l’studio sans calmants
C’est qui qui a un nom qui ressemble à un Allemand
C’est qui l’gars qui a passé à vélo dans une bombe en feu
C’est qui l’gars qui veut qu’le Cacanada se sépare en deux
C’est qui l’gars?! C’est qui l’gars, c’est qui l’gars?!
C’est Rod le Stod le roi d’la prod, c’est lui l’gars!


Quand je regarde c’qui s’est passé en 2012 j’suis crampé
J’suis l’genre de gars qui s’améliore vitesse grand V
Celui qu’on n’attendait pas c’tait Rod à Granby
Personne y croyait, mais j’suis reparti avec le grand prix
À chaque pas, j’m’approche un peu plus de mes rêves
Comme un sherpa, j’ai l’chemin gravé dans ma tête
J’ai eu plus de chance que d’autres, mais ça, c’pas vraiment de ma faute
J’peux juste apprécier ce que j’ai pis mettre la barre un peu plus haute
« Rod tu devrais ci, Rod tu devrais faire ça »
Mêle-toi de tes affaires! Celui qui call les shots, c’est pas toi
Respect à tous les vrais qui sont là depuis l’début
«C'est quand l’début déjà?» Sérieux, j’m’en rappelle même pus
Mais j’suis sur une lancée, j’arrête de penser,
Si t’es dans mon chemin, t’es mieux de te tasser
Parce que j’arrive à fond d’train, tu veux pas que j’sois contraint
De péter ma coche comme un malade comme Jean-Luc Mongrain

(Refrain)

Y’a peut-être du monde qui m’aime pas, mais j’me dis que c’est pas d'ma faute
J’vais quand même pas brûler leur piaule pour leur montrer d'quel bois j’me chauffe
Y’a trop d’jaloux, pourquoi? J’me l’demande
Faudrait peut-être que j’leur vomisse dessus pour qu’ils voient c'que j’ai dans l’ventre
J’fais des barres en or ou ben d’l’or en barre
Si t’es du côté des haters reste donc d’ton bord
J’m’en caliss que tu hates, j’suis ben trop blaze
Continue de rien faire pis d’boire ton haterade
Check-moi ben aller Rod le Stod est inarrêtable
Désolé si j’postillonne, mets ton imperméable
Rap épileptique, traitement par électrochoc
Va faire un tour dans l’Grand Nord si tu cherches le phoque
J’rock tes belles oreilles style Ringo Rinfret
J’ai tellement fait d’choses, mais j’ai encore rien fait
Pas d’demi-mesure moi j’y vais à fond la caisse
ça prend une tête dure pour affronter la falaise
Track Name: J'suis pas né pour un p'tit pain
J’représente ma ville jusqu’à ce que mes rimes soient stériles
Pour l’instant j’les peaufine de l’intérieur de mon domicile
Montréal, mon idéal, même dans la saison hivernale
Malgré tous les scandales, malgré la domination syndicale
Récemment on entend beaucoup parler du domaine d’la construction
Jean Charest l’a dit lui-même, c’est l’industrie d’la corruption
Sérieux j’trouve qu’le Québec ces temps-ci y’est pas beau
Le meilleur exemple c’est la commission Charbonneau
Coalition pour l’avenir avec Legault mais pas Facal
Ça peut pas marcher si tu mets d’côté la question nationale
Des fois j’ai l’impression qu’les Québécois sont masochistes
On peux-tu connaître les impacts avant d’exploiter le gaz de schiste ?
C’est pas que j’fais pas confiance à Caillé ou Lucien Bouchard
Faudrait juste savoir dans quoi on s’embarque avant qu’il soit trop tard
Talisman Compagnie va faire beaucoup de billets verts
En exploitant notre terre, on va-tu les laisser faire?!

(Refrain)
J’suis pas né pour un p’tit pain BABATITEBABA
Vive le Québec souverain NANANANANA
Faut qu’on s’prenne en main QUOI QU QU QUOI QUOI
Bye bye bye CACACACANADA

M’faire servir en français c’est mon droit fondamental
Partout au Québec pis ça, ça inclut Montréal
C’pas parce que j’le demande que j’dois être considéré radical
Faut-il que j’le dise en français de d’France ou ben en joual?!
C’est trop facile de dire que tout va bien
Mais dans ville ma langue est en déclin
Tu peux jouer l’autruche et mettre ta tête dans l’sable
Mais quand tu vas la ressortir, ta ville ne sera plus reconnaissâble
Y’a aucun mal à vouloir maîtriser plusieurs langues
Mais faut s’assurer qu’la langue française reste dominante
J’espère que Pauline va bien la défendre
Il nous manque de leaders avec du cœur au ventre
Comme en 76, avec René Lévesque
Ou vingt plus tard, avec Parizeau pis Bouchard
On a essayé deux fois, jamais deux sans trois
Pis laisse-moi te dire : Fuck la loi 103 !

(Refrain)

Moi et mes souliers on a beaucoup voyagé
Vu des gens du pays trop souvent ravagés
Par l’immobilisme, par le syndrome du j’men calisse
Ça irait pas mal mieux si on travaillait collectif
J’suis ni un gars d’droite, ni un gars d’gauche
Moi cht'un gars d’bon sens pis j’sais une chose
On est pas mal plus que quelque chose comme un grand peuple
Mais j’veux pas finir écrasé comme le Bloc pis Duceppe
Maître chez nous, j’veux pas être à genoux
Grâce à Jean-François Lisée, j’ai pas honte de dire « Nous »
Moi j’te l’dis d’emblée, j’aimais pas Gérald Tremblay
« J’ai rien vu, je l’sais pas, mais j’arrête pas d’trembler! »
Tous ces politiciens qui tiennent pas leurs promesses
Pour vous, la politique, c’est peut-être pas la bonne adresse
C’est maintenant l’heure de laisser place à la jeunesse
Parce qu’en ce moment, tous les jours on régresse

(Refrain)
Track Name: Fais ce que tu veux
T’as déjà été boucher, tu coupais du poulet
T’avais du cassoulet qui t'coulait sur les bourrelets
T’as aussi été plongeur à l’hôpital Sainte-Justine
Assez paradoxal d’laver d’la vaiselle le ventre vide
T’as travaillé au Jean Coutu comme commis-caissier
Y’a rien qui t’énervait plus que les clients pressés
La fameuse question : « Avez-vous la carte Air Miles? »
C’était y’a pas si longtemps même si ça fait quand même un bail
T’as été frite-man au Frite Alors
Pas l’choix d’payer l’chauffage quand il fait frette dehors
T’as autant été responsable d’un bureau d’vote aux élections
Qu’apprenti dans une shop électrique à Bromont
Autant chargé d’projet à la délégation du Québec à Paris
Que vendeur de croissant dans une pâtisserie
T’as été un employé d’la société Saint-Jean-Baptiste
La seule job à Montréal où ils demandent d’être souverainiste

(Refrain)

Fais c’que tu veux veux, fais c’que tu peux peux
Dans la vie, l’important c’est d’être heureux
Fais c’que tu veux veux, fais c’que tu peux peux
La couleur de mon drapeau c’est bien le bleu bleu (bis)

T’as eu la chance d’avoir des parents qui t’ont soutenu
Dès la première journée où y’ont vu ta peau toute nue
Tu t’bottes le cul pour te lever tous les matins
Quelques mises en échec, mais t’es vite sur tes patins
T’as bossé comme laveur de vitre à domicile
Et comme concierge dans une tour à bureaux au centre-ville
T’as aussi été vendeur de manteaux chez Kanuk
Tu respectes l’entreprise même si ça revient trop cher la tuque
T’as toujours fait c’qui fallait pour t’en sortir
Toujours trouver l’moyen d’garder l’sourire
T’as jamais eu d’chômage pour payer ton chauffage
Jamais eu d’b.s. pour chauffer tes fesses
Maintenant quand t’appelles ton boss, ton cell sonne dans ta poche
Être ton propre patron, ça c’est la bonne approche
Il faut un peu d’stress pour être heureux
Pis s’botter les fesses pour faire ce qu’on veut

(Refrain)
Track Name: Style d'exercice
J’ai l’appétit d’un étalon, l’estomac dans les talons
J’mords dans vie à pleine dent fak j’suis d’bonne heure sur le piton
J’ai du cœur au ventre, mais j’avoue qu’des fois j’ai une tête de cochon
J’suis l’genre de gars qui va au batte avec le gros bout’ du bâton
Des fois, j’branle dans l’manche, mais ça, c’tune autre paire de manches
J’suis pas né pour un p’tit pain, j’en ai du très gros sur la planche
Tel un chef d’orchestre, j’fais face à la musique
Les radios commerciales se doivent de changer d’disque
Le mouton noir du rap c’est moi, j’suis pas l’genre à suivre le troupeau
J’vais m’fendre en quatre pour pas m’faire manger la laine su’l’dos
Si j’ai une faim d’loup, j’peux mordre la main qui m’a nourri
J’y vais pas d’main morte, c’est son p’tit doigt qui me l’a dit
Si ça m’coûte un bras, la peau des fesses ou bien les yeux d’la tête
Sois pas surpris qu’j’aie une face de bœuf aka qu’j’aie l’air bête
J’pète le feu ou ben j’pète d’la broue, j’pète un peu plus haut qu’le trou
J’suis perdu dans mon vaisseau dans une galaxie près d’chez vous

(Refrain)
Reste très très calme, excite-toi pas trop l’poil des jambes
Tu vois ben que j’compare, des pommes avec des oranges
L’argent n’a pas d’odeur, mais les murs ont des oreilles
Fak t’es mieux d’pas être crosseur pis t’piler sur ton orgueil

Faut pas vendre la peau d’l’ours avant de l’avoir tué
Fak j’change mon fusil d’épaule pour être sûr d’pas m’tirer dans l’pied
On m’a déjà passé un sapin, j’me suis juré qu’c’était la dernière fois
Mais j’ai entendu entre les branches qu’on n’était pas sorti du bois
Quelques coups d’épée dans l’eau, ça c’est pas la mer à boire
Mais m’faire prendre pour une vache à lait, ça c’est la goutte qui a fait déborder l’vase
Des problèmes dans la tête, j’en avais plein mon casque
J’me sentais comme un deux d’pique, j’voulais disparaître d’la carte

Au pied du mur, au bout du rouleau, la corde au cou, le couteau su’a gorge
Sans oublier l’épée de Damoclès qui chillait au-dessus d’ma tête
Fak j’suis parti juste sur une gosse, passé par Paris pour aller à New York
Mon passeport y'est plein d’tattoos, ça c’est clair comme de l’eau d’roche
Si j’pète une coche, c’est sûr qu’j’y vais pas par quatre chemins
Quand j’suis d’mauvais poil, ça veut dire que j’suis pubien
ça m’a pris tout mon p’tit change, j’me suis reviré sur un dix cennes
Une tempête dans un verre d’eau, mais ça c’est d’l’histoire ancienne

(Refrain)
Track Name: Road Trip
En chest, les cheveux dans l’vent sur l’autoroute
Sans stress, sans regret, sans doute
Folle journée, j’sens la magie dans les airs
J’gueule tellement que j’me suis foulé la jugulaire
Gros soleil, peu d’sommeil
À la quête de nouveautés dès que j’me réveille
Les belles filles, les terrasses, les festivals
Hell yeah vive l’été à Montréal

(pré refrain)
Les deux mains sur le volant, bye bye
Je regarde le ciel en m’envolant, high high
J’me sens top notch, aucune faille faille
Les obstacles ne sont pas de taille taille

Pastis, pétanque, c’est la détente
Tu tires ou tu pointes ? J’fais c’qui m’tente !
J’me laisse inspirer par les tam-tams du Mont-Royal
Attends deux secondes, j’vais mettre ça sur Instagram
Bouteille de confiance pour perdre la conscience
Ne pas profiter d’la vie pour moi c’t'un non-sens
Fak qu’est-ce qu’on fait, on prend ça relaxe
P’tite frette mon Denis tranquille sur la terrasse

(Prérefrain)

(Refrain)

J’suis dans mon nouveau char, j’roule roule roule
On s'en va en road trip, ça m’défoule foule full

Zig Zag, j’évite les nids d’poule poule
J’voyage de ville en ville, de foule en foule
J’suis dans mon nouveau char j’roule roule roule
Un peu d’rage au volant ça m’défoule foule full
Zig zag, j’évite les nids d’poule poule
J’voyage de ville en ville, de foule en foule

À partir de maintenant c’est l’heure du lavage de cerveau
Compteur à zéro, passage à niveau
Les objets dans l’miroir sont plus près qu’ils n’y paraissent
Mais j'regarde mon angle mort, trop d’gens souffrent de paresse
J’suis certain d’une chose, les voyages forment la jeunesse
Et permettent à ma plume d’acquérir plus de finesse
Fak qu’est-ce que j’fais? J’embarque dans mon char
Mes obligations, j’men occuperai plus tard

(Prérefrain)

(Refrain)
Track Name: Genre Que
Genre que, ben là hein pas encore
Le gars qui s’améliore pendant qu’tu dors
Même si j’avance vraiment vite il faut d’la patience
Je sais pas si c’est inné, mais j’ai catché la patente
Flamboyant, comme un bain en feu
L’ami du beau-frère de ton cousin y’en veut
Feu rouge, feu jaune, feu vert, GO!
J’veux qu’tu bouges, ta montre, dans les airs, HAUT
Quand j’pogne le micro, boy j’y vais à fond la caisse
Toute chose étant égale par ailleurs tes trucs sont à la baisse
Ch'pas un bandit, mais j’baigne dans l’fleuve du gange comme Ghandi
Qu’est-ce que t’en dis mon sourire fait qu’j’ai l’air gentil
Fidèle à ma patrie, l’antithèse d’la traîtrise
J’reste le MC l’plus éduqué du Québec avec ma maîtrise
Y’a trop d’jaloux qui veulent rob mon steaze
Apple, j’ai pris la job de Steve

Refrain

Genre Que, j’prends l’taureau par les cornes
Genre Que, des fois j’dépasse les bornes,
Mais Genre Que, tu pourras pas m’changer
Si j’crie dans tes speakers c’pass j’voulais t’déranger
Genre Que, j’prends l’taureau par les cornes
Genre Que, des fois j’dépasse les bornes,
Mais Genre Que, tu pourras pas m’changer
Si j’crie dans tes speakers c’pass j’voulais t’déranger

Subtil comme un dinosaure, souliers multicolores
Quand j’suis saoul, fais-moi pas chier j’t’envoie chez l’yable
Lucifer, ça sert à rien d’hate, laissez faire
Fuck le gazon jaune du voisin, le mien est assez vert
Rod le Stod, le roi d’la prod, le roi d’la drogue
J’te l’répète tellement t’as besoin d’un psychologue
J’ai assez d’connaissances pour combattre les stéréotypes
Bang d’la drogue musicale dans ton stéréos fils
J’suis comme un rôti d’porc mangé par un orthodoxe
Ou un drogué qui s’pique pendant qu'il est en désintox
J’ai pas peur pantoute de mettre mes œufs dans l’même panier
J’monte plus vite que deux par deux les marches de l’escalier
J’men vais sonner chez des témoins d’Jehova
Genre que, y’arrivera c’qui arrivera
À l’Hôpital juif, j’mange un sandwich extra ham
Les filles ont l’air chix, mais dans l’fond non : Instagram!

Refrain

L’histoire de Rod, c’est quié pas né pour un p’tit pain
Le roi d’la prod, le motto c’est ben là hein
C’est qui l’gars? Tous les jours ça va ça va
Tu trouves ça trop vulgaire ha! Deal avec ça
La vérité, c’est qu’j’avais bu 6 six
Quand j’ai fait le Bobépine remix
Y’en a qui disent « fuck tous les hippies dans l’pays où j’vis
Mais tous ensemble TOUS ENSEMBLE, je nous apprécie »
C’est Rod le Stod, toujours la même ligne directrice
J'fais mon chemin pas à pas en accumulant les cicatrices
Greffe de peau sur les jambes, clavicules cassées
J’continue d’faire c’qui m’tente sans trop penser au passé
Le mouvement benlàhein chaque demi-heure il grossit
J’ai mes tounes à TV pis à la radio aussi
J’étudie les tendances, pis j’fais l’contraire
J’m’en fou de c’que t’en penses ou de c’que dit ton père

Refrain 


Track Name: Dans l'pays où j'vis
Dans l’pays où j’vis interdiction d’rêver
Quand j’parle de mes valeurs on m’trouve trop heavy
99 % en bus, 1 % en BM
Pis ben des gars pouilleux sur l’perron sur l’b.s. en bédaine
Qui ont même pas assez d’argent pour s’acheter d’la pâte à dent
Pis qui s’trompent tout l’temps dans la couleur de leurs médicaments
Pilule rouge quand ça va mal, pilule bleue quand ça va bien
Pis y’en reprennent une couple de vertes si jamais le mal il revient
Loto-Québec, c’est comme un becquer bobo
T’as l’air finfinaud avec ton ticket d’loto
Tu vas dépenser ton chèque de paye au Casino
Tu penses que t’es heureux, mais c't'un un effet placebo
Pauvre vous, pauvre nous, man pauvre tout
Habituellement j’suis drôle, mais là j’ai pas l’goût
Check la bitch pis ses lèvres, elle se pense riche et célèbre
C’est pas pass t’as du botox dans face que mon dick il se lève

J’men vais à la job je sais même pas pourquoi
J’fais un salaire de marde je sais pas pour toi
Mais criss ça m’énarve, j’ai un emploi minable
Tous les jours mes shifts sont d’plus en plus interminables
Quand j’call off, jte dis qu’j’me pense hot
Mais dans l’fond j’suis pas payé pis le lendemain j’me fais engueuler
Jour après jour, j’punch comme un automate
J’me demande à quoi m’ont servi tout ces fucking cours de math
L’École? Hun! C’tune usine à diplôme
Viens pas m’faire croire que l’par cœur c’est fait pour tout l’monde
Chaque année, on m’souhaite du succès dans mes études
Si seulement ils savaient c’que j’faisais pendant mes cours d’éduc
Par peur, les étudiants apprennent par cœur
Recrachent c’que l’prof veut entendre pis oublient taleur
Par peur, les étudiants apprennent par cœur
Recrachent sur la copie d’examen pis oublient taleur

T’as perdu toute envie de faire quoi
Tes amis travaillent fort pour que tu sortes de chez toi
Au lieu d’les écouter tu t’laisses te divertir
Par les télé-réalités d’marde hun tsé veut dire
T’es déprimé, tout seul dans ton appartement
Pour t’en sortir, tu sais pas tu vas faire comment
Plus tu prends des pilules, plus le monde te juge
Faque tu restes dans ta bulle pass c’est ton seul refuge
Un d’mes amis, Charles, il s’est suicidé
J’aurais aimé ça qui m’parle, mais à la place y’a décidé
De prendre le large et laisser la terre décimée
ça m’rend malade, faut pas qu’ça m’donne des idées
Mais j’aime trop la vie pour vouloir chercher la mort
Pi que j’vois pas un autre de mes boys dire quié pas d’accord
Même si t’es malade, même si t’es en thérapie
Moi j’te dis qu’ça vaut pas la peine de s’enlever la vie (x3)
Track Name: Veuve noire (Player's)
La première fois qu’j’t’ai rencontrée, j’avais à peu près 14 ans
J’avais entendu du mal de toi, mais c’tait ben trop tentant
On s’rencontrait autour d’une bière, ça rendait ça plus plaisant
Plus on s’fréquentait, plus j’devenais dépendant
Robe blanche, soulier brun, chevelure rousse
Tellement chaude que j’me brûle si j’la touche
Au début j’t’ais pas trop sûr, j’avais des palpitations dans mon cœur
J’avais jamais senti ça avant j’dois dire qu’ça m’a fait peur
C’tait surprenant, quand j’t’ai présentée à mes parents
Y’étaient pas contents y’avaient l’air de t’connaître depuis longtemps
Toute ma famille me disait « Rod, il faut pu qu’t’a voies
Elle est pas faite pour toi, pis en plus elle te fait perdre la voix »
Dans leur tête, y’en avaient 24 autres pareilles comme toi
Mais t’étais pas régulière, t’étais à la hauteur d’un roi (king size)
Ils s’en sont même mêlés du côté juridique
Depuis 2006 on peut pu s’voir dans les lieux publics


Robe blanche, souliers bruns, chevelure rousse
Tellement chaude que j’me brûle si j’la touche
J’ai tout le temps envie d’la prendre avec ma bouche
Après la baise, après la bouffe

Depuis secondaire un, dès qu’j’ai fini mes cours
J’la décolletais, je la bécotais dans la cour d’école vers le métro
C’est ma femme fatale, mon ascenseur social
Pour elle, j’ai fait des fausses cartes parce que j’ai peur qu’elle aille
Dans les bras d’un autre on m’dit j’trop jeune pour elle
J’lui donne mes économies même si c’t’une meurtrière
Veuve noire comme ma femme si j’étais mort hier
Faque sort les civières parce qu’à chaque quart de bière
Il faut que j’la porte à mes lèvres, elle me donne des cut pour mes L
On fait des ménages à trois, moi mon pot et puis elle
Des fois des ménages à 7, hash, coke, scotch et puis pill
Ta blonde est juste pas pareille, la tienne brise des cœurs
La mienne c’est malaise cardiaque slash crise de cœur
Elle ne me donnera jamais de petits et à p’tit feu pogne mes ancêtres
Son goudron pave la route qui m’amène au cancer
Six pieds sous terre en enfer, j’dois la laisser comme faire?

Robe blanche, souliers bruns, chevelure rousse
Tellement chaude que j’me brûle si j’la touche
J’ai d’moins en moins envie d’la prendre avec ma bouche
Parce qu’elle m’essouffle, parce qu’elle m’étouffe


On reconnaît son odeur qui s’imprègne dans mes vêtements
Le trois quarts de mes chums l’allume et la consomme en même temps
Elle est plus infidèle qu’Myley Cyrus aux yeux d’un Taliban
Au fond, elle m’haït tant, qu'elle manigance
De prendre ma vie avec du poison dioxyde d’azote
Arsenic, amoniaque pis j’ai pas mis d’capote
Là dis pas qu’Bill capote, même mon pop a pris l’ambulance
À cause d’elle, la ninja qui t’assassine en silence

Elle était toujours présente quand on faisait la fête
Si j’la voyais trop souvent, elle m’donnait mal à la tête
De l’amour pour elle j’en avais un paquet
Communication sans filtre si seulement tu savais
Après 10 ans, j’ai décidé d’men débarrasser
Elle voulait raviver la flamme, mais j’lui ai dit qu’cétait assez
Ok bye bye, petite salope (salope?)

Oh my my, j’voulais dire sale clope

Robe blanche, souliers bruns, chevelure rousse
Tellement chaude que j’me brûle si j’la touche
Ça fait longtemps qu’j’la prends plus avec ma bouche
Maintenant, j’suis guéri, c’est elle qui souffre



Track Name: Câlbasse de câlbasse
Je revenais d’un jour de camp, j’avais à peu près 14 ans
Tous les éléments étaient réunis pour que j’fasse une connerie
Faque j’ai pris une bouteille de coke que j’ai remplie d’gaz à zippo
Avec des cartouches d’encre pis des pétards pour que ça ait l’air plus beau
On l’a mis en feu par terre juste pour voir de quoi ça avait l’air
Ben assez vite, c’tait pu assez, faque on a voulu la sauter
J’étais avec un ami à vélo, il voulait rouler su’a bouteille
Au lieu d’mettre son plan à l’eau, j’ai décidé de faire pareil
Mon boy y va en premier, sa roue avant pogne en feu
Mais elle s’éteint rapidement on s’permet hahaha d’rire un peu
Là c’ta mon tour d’y aller, j’me dis qu’j’suis capable de faire mieux
Faque j’y vais à toute vitesse en m’assurant d’fermer l’yeux
Comme une flaque d’eau, tout’ le gaz est allé sur mes jambes
Laisse-moi t’dire que la peau c’est très sensible aux flammes
Brûlures au 1er, au 2e et au 3e degré
Le pire dans tout ça c’est quoi?! Je l’ai fait de mon plein gré

REFRAIN
Câlbasse de câlbasse, la vie laisse sa trace
Sur la surface de ma peau, check ma face voir si j’suis beau
Y’ont dû prendre d’la peau d’ma fesse pour être capables de faire une greffe
Maintenant, tu comprends mieux pourquoi je stresse dès qu’j’vois une allumette (x2)


J’me rappellerai toujours ma première brosse
J’étais encore un kid, man, j’tais encore un gosse, man!
On était sur le bord de l’autoroute Décarie
C’est pas mal là où j’ai fait’ toutes mes conneries
On demandait à des passants de nous acheter d’la bière
Ok, c’tait pas d’la bière, c’tait d’la tornade à la fraise
On savait pas comment boire, faque on a calé la quille
Ça a pas pris de temps (croire !) pour que mes pupilles elles vrillent
J’ai du sang amérindien pis j’peux t’dire que ça a paru
Saoul en deux secondes en train de déambuler dans la rue
Avant longtemps, on a commencé à se bagarrer
BOOM! J’me fais plaquer, straight comme au hockey
J’suis tombé sur l’épaule, trop saoul pour me retenir
Mes boys trouvaient ça drôle j’savais pu j’tai où, j’voulais vomir

Blessé par terre c’était pas l’temps de se chamailler
Qu’est-ce mes amis trouvent à faire? M’lancer d’la crotte de chat mouillé 



Câlbasse de câlbasse, la vie laisse sa trace 

Sur la surface de ma peau, check ma face voir si j’suis beau

J’le savais pas encore, mais j’m’étais cassé la clavicule
Depuis ce temps-là être saoul mort, j’en fais plus une habitude 
(x2)
Câlbasse de câlbasse la vie laisse sa trace 

Sur la surface de ma peau, check ma face voir si j’suis beau

J’suis déjà allé en France, j’ai eu une appendicite
quand j’suis revenu au Québec j’ai mangé du Lapin d’icitte (x2)
Track Name: Premières fois
J’ai visité l’Québec par le fleuve Saint-Laurent
De Montréal aux Îles-de-la-Madeleine, capitaine dorénavant
J’dévisage, les beautés de mon paysage
Si tu trouves pas ça beau tes yeux ont besoin d’aiguisage
Montagnes à perte de vue, un fleuve large comme un océan
De tous les pays que j’ai vus, c’est le plus beau de l’Occident
Montagnes à perte de vue, un fleuve large comme un océan
De tous les pays que j’ai vus, c’est le plus beau de l’Occident
Les plus grosses baleines sont à Tadoussac, tabarnak
Les plus belles rivières sont en Mauricie, mon esti
Les plus grosses éoliennes sont à Cap-Chat, tu catches ça ?
Mais les plus belles femmes sont à DG, you feel me ?
C’est bizarre à Gatineau, on s’croirait en Ontario
Pour le ski, on est the best, des Laurentides aux Cantons d’l’Est
C’est comme ça qu’ça se passe dans mon coin d’pays
MTL QC dit NDG

Refrain
C’est quand la dernière fois qu’t’as fait quelque chose pour la première fois?
Tu peux pas avancer si tu regardes tout l’temps en arrière de toi (x2)

J’t’ais vraiment pas prédestiné à faire des chansons
Ma prof de musique au secondaire s’appelait madame Samson
Y’a aussi ma prof de religion qui est devenue pornstar
Hein t’es pas sérieux?! Ouais mais ça c’tune autre histoire
Oh shit ! Rod le Stod il capote
Moi j’m’occupe de mon bizness pendant qu’les autres radotent
C’est ben l’fun faire d’la musique, mais faudrait aussi qu’ça rapporte
J’veux pas finir au cimetière des CD avec Claude Rajotte
Ça prend des guts pour se rendre jusqu’au bout
De ses rêves de gosse, j’suis prêt à manger des coups
Un mix de Jacques Brel, Eminem pis Loco Locass
Fuck les labels, moi j’le fais solo dans ta face
Tout l’monde te dira non, tout l’monde te dira non
J’trahirai pas qui j’suis pour devenir quelqu’un de renom
Advienne que pourra, c’t’une question de mental,
J’veux crier hourra sur la plage en sandales!

(refrain)


J’ai eu kek jobines, une couple d’ex pas fines,
Mais là j’fais d’la musique, la plus vraie possible
Le but c’pas d’être populaire aux yeux des globes oculaires
J’veux être capable de vivre de ma passion, là c’tu clair?
C’est ben important pour les gens d’catégoriser
Comment tu classifies remplir des grands colisées?!
T’inquiète pas mon gars, j’t’amène une tonne de sons
Même si pour ça j’dois manger beaucoup d’trop d’cannes de thon

REFRAIN
Track Name: Roule avec Rod
REFRAIN

Roule avec Rod, roule avec Rod criss toute en l’air pis roule avec Rod
Roule avec Rod roule avec Rod perds la boule sur la prod aweye roule avec Rod (x2)


J’sais qu’celle-là houu tu l’attendais pas
J’aurais pu y’aller plus smooth mais ça m’tentait pas
Une fois par mois les (hein ?!) ont des atocas
J’ai pas l’droit de dire ça, hein en tout cas
T’es fou gee? Ouais j’parti jusqu’au mois d’novembre
Combien d’temps ça va t’prendre pour comprendre les doubles sens ?
Le studio d’Rod y’est réservé aux membres
Y’a une couple de règles, pas celles qui donnent mal au ventre
Primo, icitte y’a aucune limite
Sois créatif, fais pas un style qui m’imite
Deuxio, c’est moi qui décide
J’t’ouvert aux suggestions, mais c’est moi l’boss icitte
Tertio faut qu’tu deviennes malade mental
C’pas pour rien que ça s’appelle un instrumental
J’sais pas comment dire quatre en espagnol
Mais j’sais qu’les haters ressemblent à des épagneuls
« Check un guy y’a un maudit gros shag »
Ouais mais ceux qui se l’rasent c’est des maudits gros fag
«Ton style est bien rodé » ça c’est un pléonasme
Pis une fille trop maigre, c’est dégueulasse
Vos régimes vous causent des déprimes
Aweye Roule avec Rod manger des ribs
Hon tu t’sens mal, t’es fucké ben raide
J’te l’dis qu’la drogue musicale c’est l’meilleur remède
J’cuisine la potion magique comme Panoramix
Groupie, range ton appareil photo t’auras pas d’pix
Tu m’as peut-être mal entendu, y’a pas d’malentendu
La femme à moustache a mal, je l’ai tondue
J’te parle de bôle ou ben d’Charles de Gaulle
Vive le Québec libre, on garde le contrôle
La vitesse de mon flow elle s’calcule en ampère
J’fume du gazon vert pendant qu’la popo dort au gaz derrière



Refrain


Aujourd’hui les jeunes font d’la mescaline
Avant y’allait à messe câline
Quand j’prend l’mic tu l’sais qu’j’y vais all in
J’ferai jamais jamais de rimes avec ballin’
Tu viens juste de l’faire. Ouais, mais ça compte pas. Ben oui, voyons. Ben non, trop pas.
Check là-bas! Hein, ah ben c’est qui?
Tu sais pas c’est qui l’gars? C’est l’Robin des beats!
Genre que, Rod le Stod il disjoncte
Parce que j'viens juste de prendre des puffs sur 10 bongs
Laisse-toi emporté j'te dévoile le suspense
Empoté, mais pas dans l'sens qu'tu penses
J'ai pas les deux pieds dans la même bottine
Mais j'suis vraiment bôlé, j'ai pus d'rétine
J'ai tellement d'résine dans les poumons
Qu'ils vont paver Turcot avec mon goudron
Tout est ben là hein, si on s’comprend
Mais où est donc car ni or ? Tu vas l’chercher longtemps
Tu veux être fake, ça, c’est ton choix
Mais t’es pas comme René Lévesque à la prochaine fois
Va jouer dans l’vent avec ton cerf-volant
Tu m’as pas compris, t’as un cerveau lent ?
T’es un enfant invisible Jason Russell
Tu t’masturbes en public pi tu flex tes muscles
J’suis mieux qu’hier, moins bien qu’demain
Pis j’aime avoir deux bières dans les mains
Ils m’font ben rire quand ils disent qu’c’est eux l’boss,
Moi j’les vois courir tous les midis après l’bus
Sont en retard pendant qu’j’ai une longueur d’avance,
Sont encore, immobilisés sur le mode attente,
J’suis tanné, de votre ton condescendant
Vous êtes le genre de con qu’on laisse sans dents!

Refrain


Track Name: Cercle vicieux
J’tourne en rond dans un cercle vicieux
Mode de vie, pernicieux
Lendemain d’veille j’suis dégueu, c’est vraiment pas bon signe
Au moins j’peux payer mes œufs avec l’argent d’la consigne
Des œufs pochés, les yeux poqués, tu déjeunes ou tu dînes? LES DEUX OK?!
Oui ou non, fumée dans les poumons
Weed, houblon, qu’est-cé qui m’prend coudonc
Les gens m’disent souvent qu’j’ai la tête dans les nuages
C’qui est drôle dans tout ça, c’est qu’c’est même pas juste une image
Mon vrai visage, va s’cacher derrière la lune
Écran d’fumée métaphorique sur ma vie dès que je l’allume
Maudit j’deviens fou, je sais même pu j’suis où
J’veux juste rentrer chez nous, « Rod, t’es déjà chez vous »

J’roll up le fringant, j’allume le Karkwa
Le bonheur c’est maintenant, si j’suis heureux c’est par choix



Sérieux j’ta bout’, j’arrête pas d’tout remettre en doute
Ma confiance est basée sur mon score Klout
Les gens me donnent des conseils, mais sérieux j’en ai rien à foutre
Que j’en vois pas un essayer d’mettre un cheveu dans ma soupe
C’est Rod le Stod aka monsieur Débile
J’ai ben des choses à faire avant d’devenir sénile
ça m’fait ben rire tout c’que les gens disent
Pendant qu’moi j’rodlestodise
On m’demande comment j’fais ça, qu’est-ce qui s’passe dans mon cerveau
Des rimes vice et versa sur des pages recto verso
Quand j’décide d’écrire, c’est difficile de décrire

C’qui s’passe dans ma tête sans qu’ça vire au délire
J’ai fait quelques shows, j’ai fait une couple de festivals
Le feeling que j’ai eu c’est qu’c’tait fucking plus que pas si mal
Quand tu montes sur scène, tu t’exposes à la critique
Fuck le négatif, j’me concentre sur mes objectifs